Le Corbusier, utopies et errements d’un Français d’adoption

production de contenus, rédaction

actu - Le CorbusierLe Centre Pompidou lui consacre une exposition jusqu’au 3 août. Portrait de Le Corbusier, un des plus grands architectes de son temps.

« Adieu, mon vieux maître et mon vieil ami. Bonne nuit… » Le 1er septembre 1969, André Malraux termine sur ces mots l’oraison funèbre de Charles Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier. Dans la cour du Louvre, la France rend ce jour-là hommage à un enfant adopté.

Né citoyen helvétique en 1887, celui que l’on considère comme le père de l’architecture moderne est devenu français en 1930. Plus qu’une simple nationalité, c’est le destin du pays tout entier qu’embrassa Le Corbusier dans un début de XXe siècle chaotique.

Lire la suite

____________________

Un article rédigé par Animal pensant pour francealumni.fr.

Photo : la Villa Savoye. © m-louis

 


Commentaires : 0

    Écrire un commentaire

    Vos données personnelles ne seront ni diffusées, ni utilisées à des fins commerciales. Les champs marqués sont obligatoires. *